POUR PLUS D’INFORMATIONS

Culture d’entreprise : Allemagne vs France


Si la France et l’Allemagne sont deux pays frontaliers, les différences de culture et de mentalité qui les caractérisent n’en sont pas moins conséquentes. Nos voisins d’outre-Rhin ont une perception de la culture d’entreprise bien différente de la nôtre. Entre défis et sécurité, originalité et rentabilité, discipline et flexibilité … Le rapport au travail et les pratiques managériales ne répondent pas tout à fait aux mêmes critères en France et en Allemagne.

Décryptage.

Culture d’entreprise en Allemagne : la sécurité avant tout


A choisir entre défi et sécurité, les managers et employés allemands répondront probablement en chœur : sécurité !

Les Français aiment les challenges, la créativité et la prise de risques, les allemands eux, misent sur l’hyper-sécurité et ne s’aventurent que rarement sur des terrains inconnus. Ils mettent un point d’honneur à planifier chaque détail de leur projet professionnel et ne laissent absolument aucune place au hasard. Ils veulent parer à toute éventualité afin d’éviter à tout prix les imprévus. Avant de prendre une décision, ils pèsent le pour et le contre en s’appuyant sur des données concrètes, précises et quantifiées. Une fois que la décision est adoptée, une véritable machine de guerre s’enclenche et chaque employé s’implique à fond pour la réussite du projet.

Cela ne signifie pas pour autant que les marques allemandes ne sont pas adeptes d’innovation. D’ailleurs, de plus en plus d’entreprise d’outre-Rhin comprennent aujourd’hui l’importance de s’adapter à un environnement qui évolue en permanence. Ainsi, la célèbre firme d’équipements sportifs Adidas, a toujours misé sur l’utilisation de technologies derniers cris. Au cours de ces dernières années, “la marque aux trois bandes” a repensé sa culture d’entreprise afin d’offrir une meilleure expérience à ses clients et collaborateurs.
POUR PLUS D’INFORMATIONS

Rigueur et discipline : les maîtres mots de la culture d’entreprise en Allemagne


Si en France, il n’est pas rare de dépasser les deadlines, voire de réadapter les plannings au fil de l’évolution d’un projet, nos voisins d’outre-Rhin ne plaisantent pas avec la ponctualité. C’est avant tout un signe de respect, mais aussi une preuve d’implication, d’investissement et d’assiduité, valeurs souvent associées à la culture d’entreprise en Allemagne. Ce rapport au temps ne se traduit pas uniquement par le fait d’arriver à l’heure au bureau. En Allemagne, on respecte les délais et on s’en tient coûte que coûte aux plannings établis. Cette rigueur s’observe aussi bien au sein des entreprises que dans les administrations : lorsqu’un allemand vous dit qu’il s’occupe de votre dossier, vous pouvez être certain que ce ne sont pas des paroles en l’air.

Notons toutefois que de plus en plus d’entreprises allemandes tendent vers une flexibilité du travail. Ce qui sous-entend une plus grande souplesse au niveau horaire, ainsi qu’une possibilité de télétravail, de manière régulière ou ponctuelle, car ce qui compte avant tout pour ces entreprises, ce ne sont pas les heures de présence, mais l’atteinte des objectifs fixés.

Ainsi, la culture d’entreprise Adidas, veille à s’adapter aux besoins de ses employés et à leur offrir de bonnes conditions de travail, car pour ce groupe international, performance et bien-être sont intimement liés.

Le profil du manager


Outre-Rhin, le manager n’est pas forcément le plus diplômé de l’équipe. En revanche, il cumule les années d’expériences, a des compétences techniques avancées et a un sens très précis de la coordination. Il cherche à se faire apprécier par ses employés parce qu’il perçoit son entreprise comme une famille, et n’impose que très rarement ses décisions.

La hiérarchie horizontale, très répandue en Allemagne, implique un management participatif, principalement basé sur les consensus et la communication. Le manager est avant tout un exemple pour ses employés. Il distribue les rôles, et motive ses troupes en appelant leur conscience professionnelle et en éveillant leur sentiment d’appartenance.

Le modèle de hiérarchie holacratique fait également partie de la culture d’entreprise Adidas, qui considère ses employés comme faisant partie d’une grande famille, au sein de laquelle chacun occupe une place bien définie et peut, à tout moment donner librement son opinion sur l’entreprise.

Dans l’Hexagone, l’image du boss que l’on craint d’aborder est encore très présente, même si les startups commencent à bousculer les codes. Le PDG prend les décisions, et veille à ce que ses employés les appliquent. Pour autant, il a à cœur de renvoyer une image sympathique à son équipe qu’il dirige et motive d’une main de maître.

Recrutement : l’Allemagne met les seniors à l’honneur


Si dans la mentalité française, les diplômes sont un gage de compétences, dans la culture d’entreprise allemande, l’expérience professionnelle est aussi importante (sinon plus) que les universités fréquentées et les diplômes obtenus par le candidat. Les allemands misent sur les compétences pratiques plutôt que théoriques et préfèrent donc engager des seniors plutôt que des jeunes diplômés sortant à peine de fac.

C’est la raison pour laquelle de nombreux entrepreneurs préfèrent employer des seniors, qui cumulent les années d’expérience. Le postulant doit adhérer aux valeurs de l’entreprise et présenter les qualités suivantes : utilité et rentabilité, perfectionnisme, régularité et conscienciosité.

La place de la vie privée


Les Allemands ne mélangent pas vie privée et vie professionnelle. Cette vérité immuable s’applique à différentes strates de la vie professionnelle. D’abord parce que de nombreuses entreprises font en sorte de ne jamais déranger leurs employés en dehors de leurs heures de travail, ensuite parce qu’il est très mal vu de raconter sa vie au bureau. Sur leur lieu de travail, les employés (et les managers !) endossent l’uniforme du sérieux et de la rentabilité. Aucune perte de temps n’est tolérée, encore moins lorsqu’il s’agit de bavardages futiles.

Pour autant, sortis de leurs contextes professionnels, les employés allemands sont de bons camarades, qui aiment se retrouver pour boire de la bière, et passer de bons moments ensemble. En France, la mentalité est un peu différente. Car si les Français ont un peu de mal à se confier à des inconnus, une fois le lien établi, ils se montrent plutôt avenants et chaleureux. Pour nos compatriotes, le bureau est un véritable lieu d’échange et de partage.

Aujourd’hui, le monde de l'entrepreneuriat prend de plus en plus conscience des impacts bénéfiques que peut engendrer une culture d’entreprise forte. Même si la culture d’entreprise fait couler beaucoup d’encre, sa définition exacte peut être difficile à établir car elle peut être perçue et appliquée différemment selon les pays et les mentalités. Il n’y a qu’à comparer la culture d’entreprise au Japon et la culture d’entreprise aux États-Unis, pour comprendre que la culture organisationnelle est profondément influencée par la culture nationale.

Si vous souhaitez améliorer votre culture d'entreprise et booster votre expérience collaborateur, contactez-nous
Autres articles similaires
Culture d’entreprise : du côté de Facebook
Qu’est-ce qui caracterise la culture d’entreprise de Facebook ? Quels en sont les impacts sur le succès de l’entreprise ? Décryptage
En savoir plus
La culture d’entreprise façon Apple
Quels sont les fondements de la culture d’entreprise Apple ? Que se cache-t-il derrière le succès de la fameuse marque à la pomme ? Petit voyage au coeur d’Apple.
En savoir plus
Culture d’entreprise au Japon
Entre traditions et modernité, la culture d’entreprise au Japon est le reflet de l’identité nationale. Focus sur cette culture organisationnelle unique.
En savoir plus
Ce que la culture d’entreprise signifie aux États-Unis
Pragmatique, dynamique et chaleureuse … La culture d’entreprise version américaine est à l’origine du succès de nombreuses firmes internationales. Le point avec Ricochet.
En savoir plus
Vous souhaitez rester informé des meilleures techniques pour améliorer votre culture d’entreprise ?
Renforcez l’expérience de vos collaborateurs
Vos salariés méritent une ambiance et des conditions de travail qui leur donnent envie de se surpasser
Améliorez votre culture d’entreprise n’attend pas !
Demandez une démo